Allaitement, astuces pour bien s’hydrater


En matière d’allaitement on évoque beaucoup, avant et pendant, la nécessité d’hydrater sa peau pour prévenir les vergetures. Si ce geste beauté reste important, celui de s’hydrater de l’intérieur l’est tout autant. En fin de grossesse et dans les premiers temps de l’allaitement, vous vous surprendrez même peut-être à vous balader partout avec une bouteille d’eau. Aujourd’hui j’avais envie d’aborder quelques idées pour penser à boire plus si cela ne vous vient pas naturellement, et aussi quelques astuces pour varier les plaisirs et changer de l’eau justement.

Pendant la grossesse et l’allaitement, je ne vous apprendrai rien en vous disant qu’il est recommandé d’éviter la caféine et la théine (en excès) ou encore les sodas. En somme, les options semblent un peu limitées, surtout si on avait l’habitude de se désaltérer avec ces derniers.

Heureusement, il existe quelques alternatives pour tromper son palais et limiter par la même occasion sa consommation d’eau en bouteille (une vraie problématique si on ne peut pas boire l’eau du robinet chez soi - de l’eau agricole dans mon cas).

J’ai déjà évoqué, pour le petit-déjeuner, l’orge soluble. Mais, même si j’en vante les mérites, on ne va pas se mentir, ça n’est pas devenu ma boisson de prédilection tout au long de la journée. En revanche, je ne jure plus que par le rooibos et les tisanes, encore plus volontiers depuis l’accouchement pour les secondes, maintenant que j’ai moins à m’inquiéter des restrictions vis à vis de bébé.

Le rooibos a cela de très agréable qu’il a, même dans sa version nature, un petit quelque chose de sucré en bouche. Si bien que si, comme pour moi, des envies de sucré vous prennent dans la journée, il peut vous aider - au passage - à couper court à certaines de celles-ci.

C’est une amie qui m’a envoyé pendant ma grossesse celui qui est devenu mon mélange préféré (je le rachète tout le temps depuis), il s’agit du rooibos orange de la marque Hema, labellisé Fairtrade et bio. Vraiment pas cher du tout, délicieusement parfumé (il y a de la cannelle et pas seulement de l’orange dedans), je me sers d’un seul sachet pour une théière entière que je laisse infuser 4 minutes. Ce rooibos est délicieux servi chaud, mais se laisse aussi volontiers boire après avoir refroidi. Quand je me fais une théière, je la bois donc petit à petit, sans forcément réchauffer les dernières tasses.

Pour les tisanes, c’est dès la maternité que j’ai pris le pli d’en boire, avec les fameuses tisanes allaitement. Après avoir bu un chocolat chaud au petit-déjeuner le premier jour (la seule option puisque je ne buvais plus de café ou de thé), j’ai eu le réflexe de demander le lendemain matin un simple bol d’eau chaude et d’y mettre un sachet de ma tisane, celle de la marque Weleda. A la maternité on ne m’en avait proposé qu’une seule fois, la nuit précédente, mais comme je savais que c’était une possibilité, j’ai donc ensuite demandé de l'eau chaude matin et soir. Je ne sais pas si l’effet de la tisane a été vraiment significatif, mais le côté réconfortant d’une boisson chaude avait cela d’appréciable qu’il donnait l’impression d’être un peu "comme à la maison".

Une fois de retour à la maison justement, j’ai continué à consommer pendant quelques semaines la tisane Weleda, ainsi que la référence Jeune Maman de la marque Nutrisanté, au goût un peu plus frais. J’en prenais systématiquement une tasse après le déjeuner. Au niveau des ingrédients, la Nutrisanté contient un peu plus de 20 % de mélisse, idéale pour la digestion. La Weleda quant à elle contient justement de la verveine, connue pour ses propriétés apaisantes. De quoi se faire du bien au corps, et à l’esprit !

Une fois l’allaitement mis en place, je suis passée à des tisanes plus classiques. Il faut dire que les tisanes allaitement ont souvent en commun l’anis et le fenouil, ce qui n’est pas ce qu’il y a de plus appétissant à mon goût.

Aujourd’hui j’ai finalement trouvé quelques parfums plus agréables et qui allient quand même les bienfaits de plusieurs plantes qu’on retrouve dans les tisanes allaitement dont je parlais juste au dessus. Pour les apprécier, je procède comme avec le rooibos, je prépare une grande théière, je laisse infuser 5 minutes, et je bois au moins une tasse après le déjeuner et le reste tout au long de l’après-midi. Le soir, je ne fais pas infuser davantage qu’une tasse, car Morphée a raison de moi naturellement en ce moment… J’opte tout de même de préférence pour une tisane avec de la verveine ou de la camomille, pour me relaxer, en me disant que ça infuse peut-être aussi mon lait ;)

Commentaires

Articles les plus consultés