L'avoine : porridge cuit vs porridge cru


L’avoine, vous connaissez sûrement ses flocons dans le muesli, mais saviez-vous qu'on peut aussi le consommer cuit, ou cru mais trempé ? Deux recettes qui rendent l’avoine plus digeste et que j'avais envie de vous proposer aujourd'hui.

Pour commencer, le porridge classique d'abord, un incontournable du petit-déjeuner anglo-saxon ; une appellation empruntée à l'anglais, plus appétissante à mes yeux pour désigner la bouillie d’avoine, parfois également appelée gruau. C’est avec la grossesse que j’ai redécouvert cette préparation. Écœurée par les boissons chaudes pendant tout mon premier trimestre, avant de songer à remplacer le café par de l'orge soluble, j’ai justement eu besoin de manger chaud le matin. 



Si on peut cuire le porridge au micro-ondes (il suffit de remplir un bol de flocons d’avoine, de verser du lait ou de l’eau à ras bord, de cuire le tout 60 secondes environ), c'est en découvrant la recette du porridge de Jamie Oliver, à la casserole, que j’ai vraiment commencé à me régaler. Une version qui demande certes un peu plus de temps, mais tellement meilleure.

Comment préparer le porridge :

On met l'avoine dans une casserole (je mesure un verre par personne) avec trois fois le même volume d’eau ou de lait. J’alterne ces temps-ci entre porridge à l’eau ou au lait de riz, avec des flocons d'avoine complète et bio. On démarre ensuite la cuisson à feu fort, jusqu’à ébullition, puis on laisse mijoter à feux très doux en remuant régulièrement avec une cuillère en bois, pendant à peu près 10 minutes.

Sur le feu, on peut assaisonner la préparation avec une pincée de sel comme le conseille Jamie Oliver, ce qui contribue à rehausser le goût. Ensuite, c’est à l’inspiration : épices, fruits secs, chocolat en poudre pour les gourmands, on peut même cuire des morceaux de fruits frais dedans (des pommes en hiver par exemple, avec un peu de cannelle) ou, selon la saison et les envies, les ajouter crus, au dernier moment.

Les fruits permettent de sucrer naturellement, mais on peut bien sûr mettre un peu de sirop d’érable ou du miel. Une fois la cuisson terminée, on verse le porridge dans un bol avec pourquoi pas quelques noix (amandes, noisettes, noix de macadamia) ou une cuillerée de purée d’oléagineux ; ma préférée du moment, un délicieux mélange déniché chez La Vie Claire, purée de cajou noisettes toastées et cacao maigre. Délicieux également, un peu de sucre de coco, saupoudré au dernier moment, il va fondre au contact du porridge chaud et lui donner une note caramélisée.



Une autre idée, empruntée à Deliciously Ella cette fois, le porridge au curcuma.



Lorsque j’ai vu passer la recette sur Instagram j’ai été intriguée et dubitative à la fois. Dans mon esprit, j'associais en effet le curcuma à des plats salés. Mais parce que c’est une épice aux nombreux bienfaits pour la santé (bon pour la digestion et le cerveau, le curcuma aide aussi à réduire les inflammations), j’ai tenté et je vous le recommande à mon tour ; à savoir que le goût du curcuma s'harmonise ici à la cannelle et au gingembre, comme décrit dans la recette.

Et l'avoine trempé ? 

C’est après avoir lu cet article sur la recette des "overnight oats", que j’ai eu envie d’essayer l’avoine trempé, sorte de porridge cru. 



Tremper les flocons permettrait de diminuer la concentration en acide phytique de l’avoine, un constituant naturel du grain, que l’on retrouve dans son enveloppe, mais qui aurait tendance à réduire l'absorption de certains minéraux dans l’intestin. Dans le cadre d’un régime varié cela n’a que peu d’importance, mais cette recette qu’on peut lancer la veille m'a quand même intéressée pour les matins pressés.



Le soir, on met les flocons d’avoine dans un bol avec toujours de l’eau ou du lait, et on laisse reposer jusqu’au matin, à température ambiante ou au frigo. On peut ajouter la veille fruits secs et noix de son choix, qu’ils trempent pendant la nuit. Le matin, il reste simplement à assaisonner le porridge à sa guise, avant de le déguster froid ou réchauffé. 

La bonne surprise, c'est que je trouve à l'avoine trempé un goût naturellement sucré, ce qui évite d'en ajouter. 

Pour conclure ce match côté cuisine, on pourrait dire que le porridge cuit c'est le petit-déjeuner des matins gourmands et le "porridge cru", celui du quotidien.

J’espère en tout cas que ça vous aura inspiré pour préparer un petit-déjeuner maison autour de l'avoine, un ingrédient idéal pour rassasier toute la famille, davantage équilibré que la plupart des céréales déjà agrémentées qu’on trouve en boîtes. Finalement, c'est aussi une façon de simplifier ce qu’on met dans son assiette ; un petit pas pour mieux savoir ce qu’on consomme, pour sa santé et celle de la planète. Sans compter qu’on peut trouver presque tous les ingrédients du porridge disponibles en vrac, de quoi minimiser les emballages et ainsi notre impact sur l’environnement.

Commentaires

  1. Bonjour, je trouve sympa cette façon de valoriser les autres, cela change des moi je; j'ai, je fais etc. Jolie la présentation, même dans la police de caractères qui laisse supposer que cela vient d'une femme agréable, je ne juge ni l'aspect, ni l'âge ni .... mais qui semble bien gentille et attentionnée (sinon elle ne perdrait pas son temps à gérer un site, donc MERCI à elle.,
    J'ai bien aimé la formulation ET le contenu. Et la crédibilité.
    Demain matin je fais avoine crue pour essayer, avec du miel.
    Armand

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés