La levure de bière, propriétés et quelques idées pour en consommer


Après l’orge grillé, qu’on retrouve dans la recette de la Guinness, la bière s’invite à nouveau du côté de mon alimentation, avec la levure de bière cette fois.

La levure de bière, un ingrédient bourré ( - ho ho ho - ) de vitamines et minéraux, répond notamment aux besoins en vitamine B de notre corps. Vous savez sûrement déjà qu’elle est indiquée pour avoir des cheveux et des ongles en bonne santé, une réalité qui s’explique justement par cet apport en vitamine B qui vient "alimenter" ce qu’on appelle les phanères ; un mot très savant que je partage après l’avoir appris dans cette vidéo, et qui désigne toutes les productions qui sortent de la peau (cheveux, poils, ongles). 

C’est avec cette vertu en tête que je me suis tournée vers la levure de bière au quotidien pour tenter de remédier naturellement à la chute de cheveux post grossesse. De une, j’ai eu du mal à trouver des shampooings avec une composition saine pour répondre à cette problématique, et puis surtout, j'ai pensé qu’un remède venant de l’intérieur aurait de meilleurs bénéfices sur le long terme.

Même si cette chute de cheveux n’est vraiment pas un passage agréable, j’ai essayé de visualiser ça comme un cycle naturel et de miser donc sur l’alimentation comme le meilleur des remèdes pour stimuler la pousse des cheveux et retrouver à terme un peu de masse. Pour relativiser il faut savoir aussi que, pendant la grossesse, les cheveux poussent plus et tombent moins (merci les oestrogènes et la progestérone), dès lors, la quantité qu’on perd après (merci la chute d’hormones) paraît d’autant plus impressionnante.

Je conseillerais en revanche de commencer à prendre de la levure de bière dès la grossesse, pour prévenir plutôt que guérir. En plus, lorsque je me suis assurée auprès de ma pédiatre qu’il n’y avait pas de contre indication avec l’allaitement, j’ai pu découvrir que la levure de bière est autorisée, et même recommandée pour favoriser la lactation.

Plus précisément, c'est le malt d’orge contenu dans la levure de bière qui possède des propriétés galactogènes ; d'où le parallèle avec l’orge grillé, qu’on retrouve dans le café d’orge, une boisson qui peut remplacer le café pendant la grossesse tout en favorisant l'allaitement.

Concrètement, pour consommer de la levure de bière, il est bien sûr possible d’opter pour des gélules, mais la levure de bière paillettes a un petit avantage non négligeable à mon sens. Avec son goût prononcé, auquel je me suis vite habituée, elle permet en effet d’agrémenter de nombreuses préparations, comme de remplacer le fromage râpé sur les pâtes ; une astuce que j’aurais aimé connaître pendant ma grossesse pour remplacer le parmesan (non pasteurisé). Je continue d'ailleurs volontiers de le remplacer par de la levure de bière, encore maintenant.

La levure de bière paillettes peut également être saupoudrée sur d'autres plats chauds ou même des légumes tout simplement ; sur la soupe par contre ce n’est pas ce que je trouve le plus appétissant. Pour les plats froids, on peut par exemple en ajouter une cuillerée dans la vinaigrette, ce qui l'épaissit et lui donne une saveur agréable, pourquoi pas associée à un autre de mes ingrédients favoris, le cumin ; parmi les bienfaits du cumin on retrouve qui plus est les mêmes vertus galactogènes, pour l’allaitement toujours, et aussi sa capacité à calmer les maux liés à la digestion.

Une idée plus insolite peut-être : saupoudrer la levure de bière paillettes sur des sushi végétariens. C’est plus sain et moins écœurant, selon moi, que les oignons frits pour apporter de la texture, et ça imite bien le goût de la sauce soja, qui est après tout à base de graines de soja fermentées tandis que la levure de bière permet précisément la fermentation de la bière.

Ces quelques astuces me permettent finalement de consommer facilement la quantité de levure de bière recommandée par jour, soit 2 à 3 cuillères à soupe.

Pour plus de gourmandise, j’ai récemment mis de côté la recette de parmesan végétal du blog Echos verts que j’ai bien envie de tester, avec des noix de cajou dedans, une noix que j’affectionne particulièrement. Le bon point c’est que ce mélange se conserve longtemps. En attendant, si vous avez d’autres suggestions, je suis preneuse !

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés